Mandala du jour

08/04/2019

 

Des petits mandalas chaque jour pour s'ouvrir aux émotions, accepter son état intérieur ....

 

Tel Carl Gustav Jung (1875-1961), médecin, psychiatre, psychologue suisse, j'expérimente chaque jour la réalisation d'un mandala qui représente le reflet de Soi.

 

Celui-ci peut varier selon l’instant, la charge émotionnelle ou la concentration. Le mandala contient et organise les énergies « archétypales » de l’inconscient, d’une manière assimilable par la conscience.

Carl Gustav Jung considérait les mandalas créés spontanément comme des tentatives inconscientes de guérir notre être intérieur, de mettre de l’ordre dans notre psyché.

Pionnier de la psychologie analytique, Jung souligna la relation entre la structure de la psyché (l’âme) et ses manifestations culturelles. Il découvrit que le mandala est un puissant support de croissance et de transformation. Jung appréciait le mandala comme une forme d’art et l’étudiait de façon curative au niveau de l’âme.

Après trois années de questionnements et une très longue et fameuse nuit personnelle, Carl Gustav Jung peint son premier mandala en 1916 : « Le système du monde » (Systema munditotuis). Avec le mandala, dessiner devenait une introspection de son état quotidien, et également une image prospective de ce qui allait advenir.

 

 

 

 

Please reload